Qu’est-ce qu’une corporation de développement communautaire (CDC)?

Une corporation de développement communautaire (CDC) est un regroupement d’organismes communautaires qui œuvrent dans divers champs d’activité sur un territoire donné, dont la mission est d’assurer la participation active du mouvement populaire et communautaire au développement socioéconomique de son milieu.

Les CDC se distinguent par rapport aux autres regroupements car elles sont de nature locale et multisectorielle. Également, aucun autre type de regroupement ne porte explicitement le mandat de travailler au développement communautaire et socioéconomique du milieu, et ce, dans une perspective globale, alternative et solidaire.

La mission de la Corporation de développement communautaire (CDC) Roussillon se définit ainsi:

  • Promouvoir le développement communautaire dans la MRC Roussillon, les intérêts, les préoccupations et les contributions des groupes au développement du milieu
  • Sensibiliser la population à améliorer sa qualité de vie par tous les moyens jugés appropriés
  • Impliquer les citoyens et citoyennes dans la recherche de solutions pour contrer les problèmes vécus dans leur communauté
  • Rassembler, dans des actions concertées et complémentaires, les organismes communautaires, leurs partenaires et collaborateurs préoccupés par la pauvreté, les conditions politiques et environnementales, la qualité de vie et le développement de leur milieu
  • Favoriser dans une perspective multi sectorielle le développement communautaire
  • Stimuler la réflexion, la consultation et la concertation sur tout ce qui touche le développement social, durable et communautaire

Dix volets d’intervention traduisent les mandats des CDC. Tout en respectant leurCadre de référence, les CDC ne sont pas uniformes mais plutôt le reflet de leur histoire particulière. Les CDC ont à répondre adéquatement aux besoins et à la dynamique du milieu dont elles sont issues. Ainsi, leurs mandats s’actualisent en genre et en intensité selon leur spécificité. L’ordre de présentation des volets campe les deux éléments essentiels du travail dans une CDC : d’abord, les cinq premiers volets démontrent le travail en développement, essentiel et incontournable, puis les cinq autres volets illustrent le travail en soutien aux organismes et au milieu.

1 – Concertation

En tant que regroupements locaux et multi sectoriels, les CDC favorisent la concertation entre les organismes communautaires autonomes par une vie associative proche des membres. L’action structurante des CDC renforce le mouvement communautaire.Différentes activités stimulent la vie associative : C.A., AGA, AGE, comités, activités sociales, rencontres thématiques, etc., alors que les activités de réseautage entre les membres favorisent le sentiment d’appartenance.

Ainsi…
La concertation du mouvement communautaire permet aux organisations de se connaître, de se reconnaître, mais également de partager leur analyse et de développer une lecture commune de leur milieu afin d’agir avec une plus forte cohésion.

2 – Information

Par divers moyens (mémos, tournées téléphoniques, courriels, bulletins, site Web), lesCDC favorisent et assurent la circulation de l’information sur toutes sortes d’enjeux locaux, régionaux et nationaux touchant de près ou de loin le mouvement communautaire, et elles se réfèrent parfois à d’autres regroupements qui produisent des mémoires, avis, communiqués, textes d’analyse, conférences, formations, etc.

Ainsi…
Être bien informé est fondamental pour être en mesure d’agir. Les CDC peuvent jouer un rôle important et déterminant sur ce plan. L’actuelle multiplicité des sources d’information et la surabondance peuvent créer un effet de désinformation ou de confusion. Il importe donc d’assurer l’accès à une information pertinente et nécessaire à l’action du mouvement communautaire. Cela demande du temps : recherches, lectures, réécritures, références.

3 – Consolidation et développement communautaire

Les CDC travaillent à la création et au maintien des organismes et des réseaux communautaires. Elles sont des lieux d’incubation de nouveaux projets communautaires et elles représentent une force innovatrice dans la communauté.

Ainsi…
Les CDC sont parties prenantes de l’effort de consolidation et de développement du mouvement communautaire ainsi que de son renouvellement par une intervention territorialisée de changement social : Aide à la consolidation du financement; Accueil, intégration et accompagnement des nouveaux membres ou nouveau personnel;Participation à des comités de réflexion; Soutien des organismes à leur démarrage;Soutien à la vie associative.

4 – Représentations

Les CDC représentent leurs membres dans différentes instances des milieux communautaire, socioéconomique et politique. En outre sont prioritaires les représentations auprès des instances locales et régionales de développement, auprès du milieu municipal et au sein de diverses tables de concertation.

Ainsi…
Malgré parfois les différents intérêts des partenaires et des membres des CDC, les représentations s’avèrent un moyen essentiel pour positionner le mouvement communautaire au coeur du développement des collectivités et aussi positionner ses valeurs de justice sociale au coeur des choix d’intervention.

5 – Travail en partenariat

Les CDC travaillent régulièrement sur des projets de développement local avec les autres acteurs politiques, institutionnels et socioéconomiques du territoire. Les CDC travaillent concrètement sur une diversité de projets, selon les priorités établies par les acteurs concernés.

Ainsi…
Les CDC ouvrent à une nouvelle forme de partenariat qui fait un arrimage entre le social et l’économique et vient stimuler le milieu. Les CDC proposent ainsi une alternative au modèle dominant du développement économique traditionnel.

6 – Soutien et services aux membres

Les CDC peuvent offrir toutes sortes de services aux organismes communautaires de leur territoire selon les besoins exprimés et leur capacité à y répondre. Par exemple : édifice communautaire; services collectifs (ex. : photocopieur, postes informatiques, secrétariat); assurance collective; animation de groupe; médiation; outils et politiques de gestion, etc.

Ainsi…
Ce volet peut prendre beaucoup de place, car les besoins des organismes communautaires sont souvent très importants. Il faut cependant garder un équilibre et donner un sens au développement de ce volet. Le soutien et les services aux membres devraient avoir pour objectif de renforcer leur développement ou leur consolidation dans le but de favoriser la concertation communautaire et leur participation au développement du milieu.

7 – Formation

Dans ce volet, les CDC s’impliquent aux plans suivants : détermination des besoins, recherche de personnes-ressources, organisation des formations et suivis. Il est donc question de formation sur mesure (ex. : droits et responsabilités des administrateurs, gestion des bénévoles, vie associative et démocratique) ou professionnelle (ex. :intervention de crise, gestion financière, gestion des ressources humaines).

Ainsi…
Une autre forme de formation, qu’on appelle éducation populaire, se présente plutôt comme une approche transversale que l’on retrouve sur plusieurs plans. L’éducation populaire permet de vulgariser, d’informer, de saisir les enjeux de société, de former et de mobiliser les gens pour susciter la participation et l’action. C’est donc de la formation qui vise l’action dans une démarche de résolution de problèmes (transformation sociale). L’éducation populaire constitue un outil privilégié favorisant l’augmentation de la capacité d’agir et d’intervenir dans son milieu.

8 – Soutien à l’économie sociale et solidaire

Les CDC travaillent à favoriser les conditions d’émergence de projets locaux novateurs, tant économiques que sociaux. Il s’agit principalement d’un travail d’accompagnement, d’animation, de promotion et d’information sur l’économie sociale.

Ainsi…
L’économie sociale et solidaire est reconnue par le mouvement des CDC comme levier de développement alternatif, innovateur et inclusif. Les CDC partagent les valeurs associatives et les finalités sociales de ce secteur. Il s’avère donc important pour une CDC de connaître l’organisation (habituellement le CLD) qui a le mandat du développement de ce secteur sur son territoire et d’y être associée. Une CDC a également avantage à être associée à la structure de concertation régionale, appelée pôle régional, soit directement soit par le biais de son inter-CDC.

9 – Promotion

Les CDC peuvent organiser des activités de promotion et de visibilité de l’action communautaire. Il importe de faire connaître et reconnaître que les CDC représentent une force sociale, économique et politique qui confère au milieu communautaire un pouvoir pouvant influencer le développement des collectivités, devenant ainsi un secteur d’activité distinct.

Ainsi…
Les CDC peuvent contribuer à promouvoir le mouvement communautaire et à sensibiliser des leaders d’opinion, entre autres, en regard de la contribution exceptionnelle du mouvement communautaire au développement et à l’expérimentation de solutions, collectives et souples, à des problèmes sociaux (ex. : production de documents promotionnels, utilisation des médias, organisation de journées communautaires).

10 – Recherche

Les CDC s’impliquent dans des activités de recherche et elles peuvent piloter des projets de recherche ponctuels sur des problématiques sociales identifiées.

Ainsi…
Ce volet n’implique aucunement pour les CDC de développer une expertise en recherche. Il s’agit plutôt d’assurer des activités qui permettent de disposer d’une bonne information. Les thèmes peuvent varier : connaître les besoins sociaux de sa collectivité, documenter sur des besoins spécifiques (ex. : des familles en situation de pauvreté), qualifier et quantifier l’impact de l’action communautaire dans son milieu, etc. Une bonne connaissance contribue grandement à donner de la crédibilité à son propos et à convaincre les partenaires de la nécessité d’agir!

La CDC couvre le territoire de la MRC de Roussillon, comprenant onze municipalités soit Châteauguay, Léry, Mercier, Saint-Isidore, Saint-Constant, Saint-Mathieu, Delson, Sainte-Catherine, La Prairie, Candiac et Saint-Philippe. Trois de ces municipalités sont dites rurales, soit Saint-Isidore, Saint-Mathieu et Saint-Philippe. Près de 200 000 personnes résident sur ce vaste territoire de 371 km2.

Mandats et orientations

C’est par l’implication de ses organismes membres dans les différents comités de travail internes et leur participation active dans les assemblées que la CDC Roussillon détermine ses mandats. En respect de sa mission, un plan d’action annuel est rédigé et adopté à chaque assemblée générale annuelle. Ainsi, les principales orientations qui guideront les travaux de la CDC sont démocratiquement définies et les membres sont invités à y contribuer.

Valeurs

Les membres de la CDC ROUSSILLON s’engagent à mettre en commun leurs différentes qualités et leurs efforts afin d’animer quatre valeurs importantes à leurs yeux. Ces valeurs ont été déterminées collectivement lors de l’Assemblée des membres du 28 octobre 2014.

La solidarité, la justice sociale, l’égalité et le respect seront à la base des rapports entre les membres.

La solidarité est une valeur hautement importante pour les membres de la CDCRoussillon. Afin d’atteindre la solidarité souhaitée, les membres considèrent leur présence et leur participation essentielles aux activités de la CDC. Leur implication favorise le travail en concertation et la réciprocité entre organismes. Les membres désirent s’impliquer dans le développement de leur CDC en travaillant avec l’ensemble des partenaires et en étant solidaires avec les décisions prises collectivement. Pour les membres de la CDC Roussillon, la solidarité se traduit aussi par le soutien et l’implication concrète du regroupement à l’égard des organismes ayant des besoins. Les membres valorisent le partage d’expériences, les échanges et l’entraide entre les organismes afin de pouvoir mieux répondre aux besoins de la population. Enfin, la solidarité des membres de la CDC Roussillon s’exprime par l’appui aux groupes ayant des revendications et qui dénoncent les injustices et inégalités sociales.

Pour les membres, la justice sociale est une valeur fondamentale qui est au coeur même de la raison d’être des groupes communautaires. La recherche de justice sociale implique la lutte contre toutes les formes de discrimination et la promotion de la défense des droits sociaux, économiques et culturels. Cela infère le partage et l’échange sur les injustices dans le but de trouver des solutions collectives. La justice sociale se veut au coeur des rencontres des groupes membres. La justice sociale est possible par le soutien, l’accompagnement mutuel et la participation dans les luttes à venir ainsi que par la mise en oeuvre d’actions collectives qui vont dans ce sens.

L’égalité est une valeur importante qui est portée par chacun des membres. L’inégalité entre les hommes et les femmes est une problématique qui interpelle à différents niveaux l’ensemble des groupes, particulièrement sur les enjeux des inégalités économiques et de la violence. La quête d’égalité implique une communauté qui valorise les différents groupes d’âge et les différentes cultures, notamment celle de la communauté mohawke de Kahnawake. Cette valeur teinte également les actions de laCDC et prend vie dans le respect des opinions diverses des membres. Les rôles et responsabilités, liés aux réalisations communes, sont partagés au sein des membres.Ainsi, tous et toutes sont conviés-es à contribuer au meilleur de leurs capacités aux travaux collectifs.

Le respect est à la base des rapports entre les membres de la CDC Roussillon. Cette valeur se traduit par la qualité d’écoute et la qualité des échanges en collectif. Pour les membres, le respect implique la reconnaissance des missions, des limites de chacun et chacune et la considération des opinions des autres dans le but de favoriser des discussions riches et porteuses.

À partir des quatre principales valeurs qui les animent, les membres de la CDCRoussillon sont en mesure de contribuer au développement de leur CDC en cohérence avec la mission du regroupement.

Découvrez notre équipe

Conseil d’administration

Gina Philie

Présidente (Vigile Verte)

Stéphane Moreau

Vice-président (Comité logement Rive-Sud)

Gabrielle Juneau

Trésorière (Quartier des Femmes)

Alexandre Domingue Poirier

Secrétaire (Maison des jeunes Sympholie de Delson)

– Membre coopté suite au départ en congé parental de Madame Isabelle
Bergeron-Tremblay (Maison des jeunes Équinox)

Nathalie Latreille

Administratrice (Centre de femmes L’Éclaircie)

Équipe de travail

Virginie Bernier

Coordonnatrice
cdcroussillon@gmail.com

Caroline Gagner

Agente de développement
cdcr.agentdev@gmail.com